Livi-logo
Télécharger

ENFANTS & ADOLESCENTS

Mort subite du nourrisson : comment réduire les risques ?

mort subite du nourrisson
Dernière mise à jour le:
lun. 18 avr. 2022
La mort subite du nourrisson (MSN) ou syndrome de mort subite du nourrisson désigne la mort inattendue d’un bébé pendant son sommeil. Les médecins sur Livi partagent leurs conseils pour prévenir le risque de mort subite.

Qu'est-ce que le syndrome de mort subite du nourrisson ?

La mort subite du nourrisson évoque le décès incompréhensible et imprévisible d’un bébé pendant son sommeil. Le décès intervient subitement et sans explication apparente. En effet, l’enfant est en bonne santé et aucun signe précurseur n’est à signaler.

Si le nombre de morts subites du nourrisson a considérablement baissé depuis une trentaine d’années, la MSN reste pour autant la troisième cause de décès des enfants de moins d'un an en France, après les infections de la période périnatale et les malformations congénitales.

Jusqu'à quel âge la mort subite du nourrisson est-elle un risque ?

La mort subite du nourrisson peut toucher les bébés de 0 à 24 mois, mais elle survient dans 90 % des cas avant l’âge de 6 mois. Un pic est cependant observé autour de 2 à 4 mois, et concerne davantage les garçons. Après l’âge de 6 mois, les risques diminuent. Les bébés étant plus mobiles, ils sont plus aptes à se dégager ou à se retourner.

En France, et ce jusqu’au début des années 1990, la mort subite du nourrisson concernait chaque année entre 1 000 et 1 500 bébés. Depuis la fin des années 1990, le nombre de bébés ayant succombé à la MSN a considérablement diminué suite à la diffusion d’une campagne de sensibilisation préconisant le “dodo sur le dos” afin de réduire les risques de mort subite du nourrisson.

Actuellement, entre 300 et 400 décès de nourrissons sont comptabilisés chaque année en France. Ces statistiques restent cependant stables, grâce notamment à une meilleure information des jeunes parents.

Quelles sont les causes de mort subite du nourrisson ?

La cause du syndrome de mort subite du nourrisson reste inconnue, mais certaines études montrent qu’elle serait probablement due à un dysfonctionnement des mécanismes de contrôle automatiques du cœur et de la respiration.

Les frères et sœurs d’enfants qui meurent de MSN ont 5 fois plus de risque d’en mourir également par rapport à la moyenne, cependant le lien avec la génétique ou l’environnement n’est pas encore démontré.

Même si les causes exactes de la MSN ne sont pas identifiées, des facteurs de risque ont été mis en évidence, notamment : un berceau non adapté, trop ancien ou dangereux, une literie trop molle ou un matelas à eau.

  • un berceau non adapté, trop ancien ou dangereux ;
  • une literie trop molle ou un matelas à eau ;
  • la présence dans le lit d’éléments tels que des peluches, un oreiller ou une couette ;
  • une chambre surchauffée ;
  • un tour de lit trop épais ;
  • le partage du lit avec un adulte ou un enfant plus grand ;
  • la prématurité ;
  • un faible poids de naissance ou un retard de croissance ;
  • le tabagisme ou la consommation de drogue durant la grossesse ou dans la maison autour du bébé.

Cependant, le facteur de risque le plus important reste la position du bébé inadaptée pour dormir, à savoir sur le ventre ou sur le côté.

Il est à noter qu’il existe des situations dans lesquelles une cause est finalement retrouvée, dans ce cas on parlera de mort inattendue du nourrisson, c’est-à-dire un décès également imprévisible et incompréhensible à première vue, mais dont la cause est finalement retrouvée a posteriori (infection, accident de literie, maladie cardiaque, respiratoire ou plus générale...)

Comment prévenir la mort subite du nourrisson ?

Bien qu’il soit impossible de réduire le risque de mort subite du nourrisson à zéro , il est toutefois possible de réduire efficacement les risques de MSN en appliquant des méthodes simples :

  • coucher le bébé sur le dos et à plat durant tous les moments de sommeil (sieste comprise), dans son lit, de préférence seul ;
  • installer l’enfant dans une gigoteuse ou turbulette à sa taille ;
  • éviter les peluches dans le lit ;
  • ne pas ajouter de tour de lit, oreiller ou coussin, couette, drap, ou couvertures dans le lit ;
  • ne pas laisser l’enfant dormir avec un bonnet ;
  • éviter la présence d'objets ou de jouets dans le lit (bavoir, attache tétine, colliers…) ;
  • ne pas surchauffer la chambre et maintenir une température entre 18 et 19 degrés ;
  • le matelas de bébé doit être ferme et adapté aux dimensions de son lit ;
  • le lit parapluie doit être un couchage occasionnel ;
  • éviter de fumer en présence de votre enfant ;
  • ne pas utiliser de coussin anti-tête plate, de plan incliné ou de cale-bébé ;
  • évitez de dormir avec votre bébé : il est préférable qu’il soit dans son propre lit, et ne dormez jamais avec votre bébé si vous êtes très fatigué ou si vous avez consommé de l’alcool, des drogues ou des médicaments ;
  • ne laissez jamais votre bébé dormir avec un autre enfant, ou dans un lit d’adulte ;
  • il est idéalement recommandé , et ce jusqu'à l'âge de 6 mois, d’installer le lit de bébé dans la chambre des parents.

Si vous souhaitez obtenir davantage de conseils pour prévenir la mort subite du nourrisson, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de santé. Sur Livi, des médecins sont à votre écoute 7j/7 de 7h à minuit.

Votre enfant est malade ?

Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un pédiatre en ligne, obtenez un diagnostic médical et une ordonnance en cas de besoin.
Consulter un médecin en ligne
Conseil médical validé par :

Direction médicale de Livi France

Mis à jour le :

Autres articles

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.