MÉDECINE GÉNÉRALE

Obésité : quels impacts sur la santé physique et mentale ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
Obésité : quels impacts sur la santé physique et mentale ?

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Préoccupation majeure de santé publique, l'obésité touche 650 millions d'adultes et plus de 390 millions d’enfants et d’adolescents âgés de 5 à 19 ans à travers le monde*.

En France, plus de 8 millions d’adultes**, soit un sur quatre, sont en situation d’obésité et ce chiffre tend à se multiplier dans les années à venir. Si cette situation sanitaire présente de nombreux risques pour la santé physique et mentale, elle n’est cependant pas une fatalité. Nos médecins généralistes vous disent tout sur l’impact de l’obésité sur la santé physique et mentale.

Contenu éditorial soutenu institutionnellement par Novo Nordisk France

L'obésité, qu'est-ce que c'est ?

L’obésité est une maladie chronique évolutive complexe et multifactorielle qui présente des formes cliniques hétérogènes, allant de l’obésité simple, à l’obésité sévère et morbide.

Dès lors que la quantité de graisse stockée dans le corps dépasse les niveaux considérés comme sains pour maintenir une bonne santé physique, on parle de surpoids ou d’obésité.

Le surpoids et l’obésité résultent du déséquilibre entre les calories consommées et celles dépensées par l’organisme. Des facteurs tels que les habitudes alimentaires, l'activité physique, le métabolisme, les influences génétiques, le niveau de stress, les habitudes de sommeil et d'autres facteurs environnementaux peuvent tous contribuer au développement de cette surcharge pondérale.

L’indicateur qui détermine si l’on est en surpoids ou en situation d’obésité est l’Indice de Masse corporelle (ou IMC). Ce calcul permet de situer sa corpulence (de l’insuffisance pondérale à l’obésité sévère) par rapport à une courbe idéale et il s’effectue simplement : en divisant le poids (en kg) par le carré de la taille en mètre. (IMC = poids / taille²). Un IMC supérieur à 30 est considéré comme indicatif d'obésité.

Prises en charge possibles

La prise en charge du surpoids et de l'obésité repose sur une approche multidisciplinaire. Un accompagnement et une prise en charge adaptés sont nécessaires afin d’améliorer durablement la qualité de vie et non pas seulement vers un objectif de perte de poids. En combinant les approches suivantes, il est possible de fournir une prise en charge complète et efficace pour le surpoids et l'obésité, aidant ainsi les individus à atteindre et à maintenir un poids “santé” tout en améliorant leur bien-être global :

  • Alimentation équilibrée : adopter une alimentation équilibrée et nutritive est essentiel pour perdre du poids et maintenir une bonne santé. Les aliments riches en nutriments tels que les fruits, les légumes, les céréales complètes, les protéines maigres et les produits laitiers faibles en matières grasses, tout en limitant la consommation d'aliments transformés, de sucres ajoutés et de matières grasses saturées doivent être privilégiés ;
  • Activité physique régulière : l'activité physique joue un rôle primordial dans la gestion du poids et le maintien d’une bonne santé. Il est recommandé de pratiquer au moins 150 minutes d'exercice d'intensité modérée par semaine, comme la marche rapide, la natation, le vélo ou la danse. L'entraînement “en force”, qui aide à développer la masse musculaire, est également bénéfique ;
  • Suivi médical et régulier : il est important de consulter un professionnel de santé pour obtenir un suivi médical régulier et des conseils personnalisés sur la gestion du poids. Votre médecin pourra ainsi évaluer le risque individuel, surveiller vos progrès et vous faire des recommandations ;
  • Interventions chirurgicales : en dernier recours, la chirurgie bariatrique peut être envisagée comme une option de traitement. Les procédures chirurgicales telles que la gastrectomie en manchon, le bypass gastrique ou la pose d'un anneau gastrique peuvent aider à réduire la taille de l'estomac et à modifier la façon dont les aliments sont absorbés, entraînant une perte de poids significative. Ces méthodes s’adressent uniquement aux personnes souffrant d'obésité sévère (IMC supérieur à 40) ou d'obésité morbide (IMC supérieur à 35 avec des complications médicales) ;
  • Support psychologique : l'obésité peut avoir un impact sur la santé mentale, il est donc important d'offrir un soutien psychologique aux individus concernés. Les thérapies cognitivo-comportementales peuvent aider à modifier des comportements alimentaires inadaptés, à gérer les émotions négatives et à renforcer l'estime de soi. Les groupes de soutien et d’aide psychologique tels que le Collectif National des Associations d'Obèses (CNAO) ou la Ligue nationale Contre l'Obésité peuvent également offrir un espace sûr pour partager ses expériences et trouver un soutien social ;
  • Éducation et sensibilisation : sensibiliser et promouvoir des modes de vie sains dès le plus jeune âge sont essentiels pour prévenir le surpoids et l'obésité. Les programmes de prévention axés sur l'alimentation équilibrée, l'activité physique et la gestion du stress peuvent aider à informer sur les risques pour la santé associés à l'obésité et à encourager l’adoption de comportements sains.

Si vous avez besoin d’aide pour obtenir une prise en charge complète et améliorer plus globalement votre qualité de vie, nos médecins généralistes et psychologues spécialement formés à la prise en charge de personnes en situation de surpoids et d’obésité peuvent vous recevoir en téléconsultation sur Livi.

Impact de l'obésité sur la santé physique

L'obésité est associée à un risque accru de maladies, notamment lorsque l’IMC est supérieur à 35. Les principaux risques sont :

Le développement de maladies cardiovasculaires

L'obésité et les pathologies cardiovasculaires vont souvent de pair. Et pour cause, l’excès de poids entraîne une augmentation de la charge de travail du cœur, ce qui peut progressivement endommager le système cardiovasculaire et augmenter le risque de complications graves. Telles que :

  • l'hypertension artérielle ;
  • les maladies coronariennes ;
  • l'insuffisance cardiaque ;
  • le cholestérol ;
  • les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 et l'obésité sont étroitement liés. Le diabète de type 2 se caractérise par un niveau élevé de sucre dans le sang associé à une résistance à l'insuline. En situation d’obésité, la graisse viscérale est produite en excès et vient perturber l’équilibre de l’insuline dans l’organisme qui peut conduire à une glycémie élevée et à des complications associées.

Les troubles respiratoires

L'obésité est un facteur de risque majeur pour les troubles respiratoires, tels que l'apnée du sommeil et l'asthme. En effet, l'accumulation de graisse autour du cou et de la poitrine peut entraîner un rétrécissement des voies respiratoires, provoquant des épisodes d'obstruction respiratoire pendant le sommeil et des difficultés à respirer pendant l'activité physique.

Les maladies articulaires

L'obésité exerce une pression supplémentaire sur les articulations, ce qui augmente le risque de développer des problèmes articulaires tels que l'arthrose. Les articulations les plus affectées par l'obésité sont généralement : les genoux, les hanches et la colonne vertébrale, ce qui peut entraîner une douleur chronique et une diminution de la mobilité.

Les troubles métaboliques et hépatiques

L'obésité est associée à des troubles métaboliques, tels que la dyslipidémie (niveaux anormaux de lipides dans le sang) et la stéatose hépatique non alcoolique (accumulation de graisse dans le foie) qui peuvent évoluer vers des complications graves comme la cirrhose et le cancer du foie.

Les cancers

L’implication des processus inflammatoires et hormonaux induits par l'excès de tissu adipeux fait que l'obésité est un facteur de risque pour plusieurs types de cancer, notamment :

  • le cancer du sein ;
  • de l'endomètre ;
  • du côlon ;
  • du rein ;
  • et de la vésicule biliaire.

Impact de l'obésité sur la santé mentale

L'obésité ne se limite pas à des préoccupations de santé physique, elle peut également avoir un impact significatif sur le bien-être mental des individus qui en souffrent. Confrontés aux préjugés, à la stigmatisation ou à des discriminations, les personnes en situation d’obésité ont 20 à 40 %*** plus de risques de développer des symptômes de dépression ou d'anxiété que celles ne souffrant pas de surpoids.

Voici quelques-uns des principaux impacts de l'obésité sur la santé mentale :

  • Estime de soi et image corporelle : les personnes en situation de surpoids ou d’obésité sont régulièrement confrontées aux injonctions sociétales laissant place à des préjugés et stigmatisations liées à leur apparence physique. Ces mauvaises expériences peuvent entraîner une baisse de l'estime de soi et une perception négative de leur propre corps, ce qui peut contribuer à des problèmes d'anxiété, de dépression et de détresse émotionnelle ;
  • Anxiété et dépression : pression sociale, discrimination, peur du rejet, difficultés liées à la gestion du poids… Nombreuses sont les raisons faisant que les personnes en situation d’obésité ont un risque accru de développer des symptômes dépressifs et des troubles anxieux. La dépression peut à son tour générer des habitudes alimentaires malsaines et encourager un mode de vie sédentaire, créant un cercle vicieux difficile à briser ;
  • Troubles de l'alimentation : bien que l'obésité soit souvent associée à la surconsommation alimentaire, elle peut également coexister avec d’autres troubles de l'alimentation tels que la boulimie ou l'hyperphagie boulimique. Ces troubles peuvent être exacerbés par des facteurs émotionnels tels que le stress, la dépression et les problèmes d'estime de soi ;
  • Addiction alimentaire : des similitudes entre les comportements alimentaires compulsifs observés chez les personnes en situation d’obésité et les caractéristiques de l'addiction ont été observées. Cette dépendance à la nourriture devient ainsi un moyen de faire face au stress, aux émotions négatives ou aux difficultés de la vie quotidienne ;
  • Qualité de vie et bien-être général : l'obésité peut avoir un impact profond sur la qualité de vie globale et le bien-être émotionnel des individus concernées. Les limitations physiques, les problèmes de santé, les difficultés sociales et les préoccupations psychologiques associées à l'obésité peuvent compromettre le bonheur et la satisfaction personnelle.

Sources :

*Obésité et surpoids - World Health Organization (WHO) ** Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l’obésité pour la Ligue contre l’Obésité - Obépi-Roche *** The menace of obesity to depression and anxiety prevalence - (Janv 2022) Stéphanie Fulton

Vous êtes concerné par le surpoids ou l’obésité ?

Découvrez notre parcours de soins pluridisciplinaires afin d’améliorer la prise en charge des personnes en surpoids et en obésité.

En savoir plus

Autres articles

La trousse à pharmacie idéale pour l'été
Médecine Générale – 1 juin 2024

Les essentiels de la trousse à pharmacie de voyage

Vous partez en vacances ? Les médecins sur Livi vous conseillent sur les essentiels à prendre avec vous dans votre trousse à pharmacie de voyage.

En savoir plus

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.